Logo du site
GOLIAT | Groupement d'Outils pour la Lutte Incendie et l'Aménagement du Territoire
Le projet  |

Partenaires

Partenaires du projet GOLIAT
 
 

Fondée en 1765 et rouverte en 1981, l’Université de Corse Pasquale Paoli est une structure de formation et de recherche. Elle propose plus de 100 diplômes du niveau bac au doctorat, délivrés par 8 facultés, instituts et écoles à ses 4 700 étudiants et s’appuie sur des formations à fort contenu professionnalisant, en accord avec les grandes problématiques de développement de son territoire. 

L’identité scientifique de l’Université de Corse s’articule autour de 2 laboratoires labellisés par le CNRS, "Sciences Pour l'Environnement" et "Lieux, Identités, eSpaces et Activités". Ils hébergent des projets qui allient recherche fondamentale et recherche appliquée dans une perspective de développement territorial et débouche sur des réalisations concrètes à haute valeur ajoutée. L’Université de Corse s’attache à remplir sa mission de valorisation et transfert de ses activités de recherche vers la société.

Le projet « Feux », au sein du laboratoire Sciences pour l’Environnement, a pour objectif l’étude des incendies de végétation, la protection des personnes, des biens et de l’environnement ; le développement d’outils de lutte incendie et d’aménagement du territoire. GOLIAT s’inscrit dans ces travaux. 

 

Rôle de l'Université de Corse et du CNRS dans le projet GOLIAT

Les chercheurs de l’Université de Corse et du CNRS assurent le rôle scientifique du projet en collaboration avec ceux d’Aix-Marseille Université.

Les chercheurs du laboratoire Sciences Pour l’Environnement, Université de Corse – CNRS (UMR SPE 6134) ont pour missions la construction d’une base de données contenant des informations sur les anciens feux ayant eu lieu en Corse et leur lutte ;  la réalisation d’études afin d’augmenter leurs connaissances sur les incendies de végétation et améliorer les modèles permettant de prédire le comportement et l’impact des feux ; le développement d’algorithmes de traitement d’images de points chauds de feux de végétation prises par drone.

Les chercheurs du laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (UMR LISA 6240) sont également associés au projet GOLIAT, à travers la réalisation d’études historiques et anthropologiques concernant les feux de végétation en Corse et les savoir et savoir-faire liés au feu et à sa maîtrise dans la société corse traditionnelle. 

 

Office National des Forêts

Au-delà de ces missions relevant du Régime Forestier dont le but est de garantir une gestion durable et multifonctionnelle des forêts, la Direction Territoriale de l’ONF de Corse dispose d’une Unité « Défense des Forêts Contre l’Incendie ».

Les personnels spécialisés qui composent ce service interviennent au niveau de la prévention incendie en élaborant des plans de protection des massifs forestiers, en participant aux réunions de travail au sein des groupes techniques départementaux (SIS, ONF, Forestiers Sapeurs, État) pour la définition et la validation des ouvrages de défense. Ils participent également aux démarches visant au respect et à la mise en œuvre des obligations de débroussaillement légal.

En outre, l’ONF corse s’est aussi engagé au niveau de la recherche en tant que partenaire dans le cadre de programmes européens (INTERREG).

Enfin, compte tenu des compétences dont elle dispose, l’unité participe également à la lutte durant la période « feu ». Les personnels impliqués réalisent ainsi des prises de données terrain lors des incendies, appuient le Commandant des Opérations de Secours pour les grands feux et sont impliquées dans la recherche des causes et la restauration des terrains après l’incendie. Ils sont également habilités en brulages dirigés et feux tactiques.

Rôle de l'Office National des Forêts dans le projet GOLIAT

Les personnels de l’ONF impliqués dans le projet GOLIAT vont participer au recueil d’informations relatives aux anciens feux ayant eu lieu en Corse ; réaliser des brûlages dirigés nécessaires aux chercheurs du projet GOLIAT ; contribuer à l’élaboration du cahier des charges, aux tests et à la validation des prototypes d’outils ; réaliser des actions de communication et de sensibilisation auprès des scolaires et du grand public.

 

Service d'Incendie et de Secours de Corse du Sud

Service d'Incendie et de Secours de Corse du Sud

Les grands incendies de forêts sont parmi les rares catastrophes naturelles face auxquelles l’homme envisage de s’interposer. Parce que tout bon stratège préfère choisir le terrain sur lequel il doit livrer bataille, il convient de préparer à l’avance les espaces naturels sensibles au feu pour que les forces de lutte puissent y développer des stratégies efficaces, en toute sécurité.

La Défense de la Forêt Contre les Incendies (DFCI) est une approche préventive globale des incendies en milieux naturels qui s’appuie sur des équipements, des aménagements et des ouvrages dédiés ainsi que sur l’entretien des espaces forestiers. Le SIS2A est pleinement impliqué dans cette démarche inter-services eu égard à la prégnance du risque feux de forêts, qui ne connait plus de saisonnalité.

Son engagement administratif, technique et opérationnel s’appuie sur la doctrine officielle nationale développée dans le guide de stratégie générale de protection de la forêt de 1994 qui prône notamment l'attaque massive des feux naissants par des guets aériens armés et une combinaison aéroterrestre de lutte contre les feux de forêt. Cette politique prévisionnelle se traduit par la préparation coordonnée des services concourants à la DFCI, la mobilisation préventive de surveillance et de dissuasion des équipes sur le terrain selon une voilure adaptée au niveau de risque du moment.

Les grands incendies sont susceptibles de compromettre le fonctionnement normal d’une collectivité ou d’une organisation. Dans le cadre de ses compétences, le SIS 2A a pour mission (entre autres) d’assurer la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement.

Bien que le SIS 2A soit chargé de la prévention et de l’évaluation des risques et de la lutte contre les incendies, il est indispensable de rappeler que :

"Toute personne concourt, par son comportement, à la sécurité civile". (Code de la sécurité intérieure, article L.721-1)

Rôle du Service d'Incendie et de Secours de Corse-du-Sud dans le projet GOLIAT

Les agents du SIS2A ont pour mission de participer au recueil d’informations relatives aux anciens feux ayant eu lieu en Corse, et de participer à l’élaboration du cahier des charges, aux tests et à la validation des prototypes d’outils.

 

Service d'Incendie et de Secours de Haute-Corse

Le Service d'incendie et de secours de la Haute-Corse (SIS 2B) est chargé de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies pour le département de la Haute-Corse. Ses quatre principales missions sont la prévention et l'évaluation des risques en matière de protection civile ; la préparation des mesures de sauvegarde, de sauvetage et de planification des secours d'urgence ; la protection des personnes et des biens environnementaux ; une réponse d'urgence aux victimes d'accidents, d'incidents ou de catastrophes et leur évacuation.

Afin de mener à bien ces missions, le SIS 2B bénéficie de 20 centres de secours, répartis géographiquement sur l'ensemble de la Haute-Corse. Avec une équipe formée de 1 300 pompiers, le SIS 2B protège un groupe de population variant de 161 000 en hiver à environ 400000 personnes en été.

Le Service d'incendie de la Haute-Corse possède une grande expertise dans la lutte contre les incendies de forêt, les sauvetages et le transport. Il bénéficie d'une plate-forme d'opérations, qui gère 17 000 opérations par an dont plus de 1000 sont dues à des feux de forêt.

Le service d'incendie et de secours de la Haute-Corse a développé une expertise spécifique en matière de tests de modélisation et de tactiques de visualisation en situation réelle.

Rôle du Service d'Incendie et de Secours de Haute-Corse dans le projet GOLIAT

Les agents du SIS2B vont également participer au recueil d’informations relatives aux anciens feux ayant eu lieu en Corse et participer à l’élaboration du cahier des charges, aux tests et à la validation des prototypes d’outils. Ils ont par ailleurs la mission de réaliser des brûlages expérimentaux nécessaires aux chercheurs du projet GOLIAT.

 

Syndicat Mixte du Parc naturel régional de Corse

Depuis plus de 40 ans, par sa politique forte et engagée, le Parc naturel régional de Corse a contribué à la protection du patrimoine insulaire, apparaissant comme l’un des pionniers du développement durable sur l’île.

Un territoire reconnu : créé par décret en 1972, le PnrC fait partie des premiers Parcs naturels régionaux Français.

Ils ont pour mission de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de leurs territoires en mettant en œuvre une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel.

Un organisme de gestion : les actions d’un Parc naturel régional sont arrêtées par son organisme de gestion, « le syndicat mixte », qui regroupe l’ensemble des collectivités et partenaires ayant adopté sa charte. Pour le PNRC, ce sont 178 communes, 12 communautés de communes EPCI, la Collectivité de Corse ainsi que d’autres acteurs associés qui contribuent à la mise en œuvre de sa politique.

Un projet de développement durable : les actions d’un Parc naturel régional sont menées en fonction de sa charte. La charte fixe les objectifs à atteindre, les orientations de protection, de mise en valeur et de développement du Parc, ainsi que les mesures qui lui permettent de les mettre en œuvre. La politique du Parc repose sur les objectifs suivants : la protection et la gestion de l’environnement et du patrimoine, la revitalisation de l’espace rural par un tourisme durable, la valorisation des ressources naturelles et développement de l’économie rurale et la sensibilisation à l’environnement et accueil du public. Depuis sa création, le syndicat mixte a développé sa politique en matière d’éducation à l’environnement selon deux axes essentiels : l’animation en milieu scolaire et l’information grand public. Son territoire a vocation d’être le lieu privilégié de préservation, de transmission de l’identité, des savoirs et des valeurs qui se sont façonnés tout au long de son histoire, et ainsi faire découvrir aux jeunes insulaires leur patrimoine naturel et culturel.

Rôle du Syndicat Mixte du Parc naturel régional de Corse dans le projet GOLIAT

Les animateurs du Pôle Education à l'Environnement du Syndicat  Mixte du Parc naturel régional de Corse ont une mission de sensibilisation : ils vont développer des supports de sensibilisation (exposition, film, kit pédagogique) et de communication et réaliser des actions auprès des scolaires et du grand public.

 

Aix-Marseille Université

« Une Université à l’ambition internationale ancrée sur son territoire »

L’Université d’Aix-Marseille (AMU) est une université généraliste essentiellement implantée au sein de cinq grands campus à Aix-en-Provence et Marseille, auxquels il faut ajouter quelques campus secondaires situés à Arles, Aubagne, Avignon, Digne les Bains, Gap, La Ciotat et Salon de Provence, au sein desquels travaillent plus de 8 000 personnes. Elle accueille plus de 80 000 étudiants (dont +10 000 internationaux) qui se répartissent en 6 secteurs de formations et de recherche : Arts-Lettres-Langues et Sciences Humaines ; Droit et Sciences Politiques ; Économie Gestion : Santé ; Sciences et Technologies ; Secteur Pluridisciplinaire.

Avec près de 4 400 enseignants-chercheurs, 3 300 doctorants, 111 unités de recherche, 9 structures fédératives, 12 écoles doctorales et plus de 7 000 publications scientifiques par an, Aix Marseille Université fait partie des 18 universités de recherche intensive en France (1 IDEX pérennisée, 131e au classement de Shanghai en 2019).

Depuis 2019 AMU est leader d’une alliance (CIVIS), financée par la Commission Européenne, regroupant 8 Universités européennes en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grèce, Italie et Suède, qui regroupe 400 000 étudiants et 55 000 personnels.

Rôle d'Aix-Marseille Université dans le projet GOLIAT

Les chercheurs d’Aix-Marseille Université vont participer aux brûlages expérimentaux et collaborer aux études avec les chercheurs de l’Université de Corse, afin d’augmenter leurs connaissances sur les incendies de végétation et améliorer les modèles permettant de prédire le comportement et l’impact des feux.

 

Société Arobase

En activité depuis 1996, Arobase.fr est une Agence de création numérique spécialisée dans le développement de contenus multimédia. Elle accompagne ses clients grands comptes et autres professionnels dans la réalisation de solutions sur mesure.

À l’origine Société de Service en Ingénierie Informatique, elle a progressivement élargi son expertise vers la communication en général et notamment vers le média Internet et les plateformes mobiles : applications mobiles et tablettes.

Ses interventions s’organisent autour de trois grands domaines :

  • L’ingénierie et l’assistance à la maîtrise d’ouvrage de projets de par le biais des nouvelles technologies de la communication (NTIC) ;
  • La gestion de projets multimédia dans le cadre de programmes européens ;
  • La réalisation d’outils interactifs sur divers supports (online et offline).

Arobase.fr accorde une place particulière au domaine de l’innovation, elle s’est dotée d’un laboratoire interne de Recherche & Développement. Le projet GOLIAT bénéficiera donc des expériences acquises dans le cadre de ses travaux de R&D.

Rôle de la Société Arobase dans le projet GOLIAT

Ce partenaire entreprise va participer à l’élaboration du cahier des charges et au développement technique et opérationnel de l’outil de visualisation d’informations relatives aux anciens feux, de l’outil de géolocalisation des points chauds de feux par drone, de l’outil de simulation de comportement et d’impact d’un feu de végétation.

Page mise à jour le 10/06/2020 par LUCILE ROSSI-TISON